Origine du Shiatsu humain

Le Shiatsu est une discipline née au Japon récemment, bien qu’issue d’une tradition millénaire de techniques de thérapies manuelles.

La première mention de l’ancêtre du Shiatsu (sous la dénomination Dô in Angyô) daterait d’entre -500 avant J.C. et l’an 200, dans l’ouvrage Huangdi Nei Jing (Classique interne de l’empereur Jaune), un des écrits fondateur de la Médecine Traditionnelle Chinoise, qui en aborde les différents aspects, dont l’acupuncture, la moxibustion et la massothérapie.

Au VIème siècle, des moines chinois ont introduit ces techniques au Japon, et notamment le Tui Na An Mo, qui fut combiné au Téaté (main dessus), technique manuelle japonaise datant de 2000 ans, pour former l’Anma (aussi appelé Amma). Au fil des siècles suivants, l’Anma va s’enrichir grâce à diverses influences.

Après avoir été réservée aux praticiens aveugles, cette pratique est de nouveau adoptée par les médecins japonais. En effet, c’est au début du XXème siècle que le Shiatsu moderne apparaît, sous l’impulsion de Tokujiro Namikoshi qui en est le précurseur. Il met au point une technique de pression en relation avec le système neuromusculaire, sans référence à la Médecine Traditionnelle Chinoise, après avoir réussi à soulager sa mère qui souffrait de polyarthrite rhumatoïde. Il crée ensuite une clinique, puis une école. Quelques années plus tard, Shizuto Masunaga réintègre une partie de la Médecine Traditionnelle Chinoise à sa pratique. Plusieurs courants vont ainsi naître en fonction des orientations et des apports des différents enseignants. C’est en 1939 que le terme Shiatsu apparaît pour la première fois, dans le livre Shiatsu Ryoho (Thérapie par pression des doigts) de Tenpeki Tamai, qui souhaitait ainsi développer la thérapie manuelle et la différencier de l’Anma, davantage orienté vers le bien-être.

Le Ministère Japonais de la Santé a officiellement reconnu le Shiatsu comme médecine à part entière en 1955. Deux ans plus tard, il a publié le livre Théorie et pratique du Shiatsu d’où est extraite la définition suivante : « Le Shiatsu est une technique qui utilise les doigts et les paumes des mains, pour exercer des pressions en des points déterminés, avec l’objectif de corriger des irrégularités de l’organisme, de préserver et d’améliorer l’état de santé et de contribuer à l’amélioration d’états morbides spécifiques ». Et le reconnaît comme une pratique indépendante du massage en 1964.

Le Shiatsu a fait son apparition en France en 1970.
Le Parlement européen a reconnu le Shiatsu comme « médecine non conventionnelle digne d’intérêt » le 29 mai 1997.

Origine du Shiatsu Japon